dimanche 5 mai 2013

Dans le nord... il y a Scapaflow!

Dans le nord et encore plus au nord il y a quelques endroits où il fait bon vivre ;-)

Cela faisait un bout de temps que nous voulions tremper nos palmes dans les eaux claires de la baie de scapaflow. Scapaflow est une baie du Royaume-Uni située entre plusieurs îles de l'archipel des Orcades, au nord de l'Écosse. Abritée du vent, elle peut être utilisée comme port naturel.

C'est un endroit historique pour plusieurs raisons dont voici une partie de l'histoire: Après l’armistice du 11 novembre 1918 mettant fin à la Première Guerre mondiale, septante quatre (74) bateaux de la marine impériale allemande reçurent l’ordre de partir pour la baie de Scapa Flow, afin d'y être internés. Ils y restèrent pendant dix mois. Pendant cette période, ils servaient d’attraction pour les touristes, et des tours en bateaux étaient organisés pour les visiter, mais en juin 1919, le vice-amiral Ludwig von Reuter, officier en commande de la flotte présente à Scapa Flow, réalisa que l’Allemagne allait devoir signer le Traité de Versailles et que cela permettrait à coup sûr aux Britanniques et aux Alliés de faire main basse sur la flotte allemande. Il profita du moment où la plupart des bâtiments britanniques étaient partis en exercice pour donner l’ordre à sa flotte de se saborder. La plupart de ces navires ne restèrent pas à l’endroit où ils avaient sombré. Ceux qui avaient été échoués à la plage furent déplacés très vite, d'autres furent renfloués ou ferraillés.
La firme Cox & Danks débuta des opérations de sauvetage, en 1924 en remontant nombre de ces navires à la surface. La technique de renflouement des navires mise au point par Ernest Franck Cox relève d’une prouesse sans précédent. Tout d’abord, les scaphandriers doivent obturer toutes les brèches de la coque. Puis ils fixent à l’extérieur du bateau des embases de métal qui maintiennent de hautes tours cylindriques ou « air locks ». Ceux-ci sont ensuite percés pour permettre aux hommes d’accéder à l’intérieur de la coque. Dans chacun de ces « air locks », sont placés deux sortes de tuyaux, l’un pour évacuer l’eau, l’autre pour amener l’air. D’énormes pompes électriques installées sur des barges-atelier aspirent l’eau emprisonnée dans l’acier qui est remplacée par l’air comprimé. La coque ainsi gonflée remonte à la surface. Il fallut cependant plusieurs tentatives pour remonter ces monstres d’acier de 20 000 à 30 000 tonnes, comme le SMS Seydlitz. De 1924 à 1939, 38 navires sont donc renfloués, soit 327 000 tonnes de métaux. Ironie du sort, ces métaux seront revendus en grande partie à l’industrie de guerre allemande.
Ce sauvetage continua jusqu’à l’arrivée de la Seconde Guerre mondiale puis reprit jusque dans les années 1970. Seulement huit navires allemands sont restés au fond de la baie (trois cuirassés, quatre croiseurs légers et un destroyer).
Scapa Flow est de ce fait l'un des cimetières marins les plus importants du monde et attire de nombreux plongeurs amateurs d'épaves et d'histoire.
Et nous voulions voir à quoi cela ressemblait en vrai.

C'est un très long voyage en voiture, plus de 1600 km dont une bonne partie en roulant à gauche!


Photos de Vincent Kalut (merci à lui)

De bonnes conditions de plongée :-)
 
L'amateur en photo (moi ;-)


 Toujours de bonnes conditions pour plonger ;-)

 Les 4 saisons en une heure



 Visite d'épave

Visite d'épave

 Briefing

En scooter SM
 
 Miammmm





dimanche 30 décembre 2012

Insulaire

Nous l'aimons, nous l'adorons, nous y retournons! Madère 2012

 Une levada

 Un décor

 On ne la présente plus!

 Ile volcanique

 Décembre 2012 (en altitude)


 Passage de cloture

 Vue sur les îles Desertas depuis l'appart





 Rando le long d'une levada (pas très fréquenté et assez vertigineuse)

 C'est du boulot que d'entretenir les levadas

 Lever du soleil sur les îles Desertas

 Point géodésique sur le Rocher de l'aigle (Penha d'Aguia)




 Le feu a fait des ravage à cet endroit

 Érosion naturelle

 Event Géocaching à Porto Moniz


Prêt pour le retour ? :-(

dimanche 16 septembre 2012

Bretagne, Breizh ou BZH

Septembre, le plus beau mois de l'année ;-). Moins de monde sur les routes, saisons touristique presque finie, les prix commencent à descendre et les gosses vont rentrer à l'école... que du bonheur ;-).

Deux semaines de randos, plongées et geocaching avec un event sur les bords de la Ria d'Etel. On ne sait pas pourquoi, mais il parait qu'en Bretagne il pleut tout le temps! et bien je peux vous dire que c'est pas vrai :-).

Mise à l'eau : Le Maguoër

Une vue sur la ria (pfff quel temps de chien!)

Petite énigme avec un bon travail de l'owner

Rassemblement en fin de journée (produits locaux et belge :-)

Joli chateau

Papillon (mais si!)

Il n'y a pas que la mer en Bretagne, l'intérieur du pays est joli aussi

Drôle de toile cette araignée

Toujours de la pluie à la pointe de la Torche